La cigarette en question

702

De nombreux versets dans la Thora nous invitent à prendre soin de nous :

« Prenez bien garde à vos âmes » (1)

« Prends garde et veille sur ton âme » (2)

« Prenez bien garde ! » (3)

Le rav MordeHaï Yafe explique dans son livre « Lavouch achoulHan arouH » (4) que ces trois versets nous demandent de nous protéger, de ne pas nous mettre en péril et de nous éloigner au maximum du danger. Le Talmud explique le premier verset comme une injonction à prendre soin de notre santé physique (5).  

Rappelons ici l’un des principes fondamentaux du judaïsme : “Vous observerez Mes lois et Mes statuts parce que l’homme qui les pratique vit grâce à eux” (6).

La notion de Vie est évidemment essentielle dans la Thora… Aussi Maïmonide a décrété qu’« une personne doit s’éloigner des choses qui détruisent le corps et s’habituer aux choses qui guérissent le corps » (7). De plus, il est interdit de se mettre, en toute conscience, dans une situation dangereuse car « nul ne doit compter sur un miracle »(8).

Le Rambam (9) reprend fréquemment cette idée et le ChoulHan arouH (10) tranche la alaHa en son sens : « Nous devons prendre soin à être physiquement entier et fort afin que notre âme soit capable de servir Achem sans aucun obstacle ou interférence ».

Ainsi quand le rav Dessler apprit (il y a plus de 50 ans) que la cigarette était dangereuse, il arrêta immédiatement (11). De la même façon, lorsque le rav Chlomo Zalman AuerbaH a lu que le tabac conduit à des maladies cancérigènes, il cessa de fumer (12).

Pour toutes ces raisons, une grande majorité des décisionnaires (Rav Eliashiv, Rav Steinman, Rav Shapiro, Rav Volbe, Rav Zalman NéHémia Goldberg, Rav Batsri, rav ben Tsion Abba Shaul…) ont interdit de commencer à fumer et, pour ceux ayant déjà commencé, de faire tout ce qu’il est possible afin d’arrêter (13). Ils ont également interdit de fumer dans les lieux publics pour ne pas incommoder les autres (cf PJ). Leur avis fait force de loi aujourd’hui.

D’après tous ces décisionnaires et beaucoup d’autres encore, il est permis à quelqu’un qui est dérangé par la fumée de son voisin d’exiger que celui-ci arrête de fumer (14).

Le rav Ovadia Yossef, qui est contre le tabac, suggère aux fumeurs de réduire au fur et à mesure le nombre de cigarettes fumées par jour, pour arriver à un arrêt total (15).

Enfin, la majorité écrasante des décisionnaires ont également pris en compte l’avis de la science concernant le risque élevé des fumeurs passifs et aujourd’hui la grande majorité des centres d’études (kollelim, yechivot, synagogues) sont non-fumeurs (12).

Un élève demanda à rav Haïm Kanievsky : « Est-il permis de fumer à Yom Tov ? »
Le rav répondit : « Même un jour de semaine c’est interdit ! (gam béHol zé assour !) » 
(14).

Le premier décisionnaire connu à s’être élevé contre la cigarette fut le Hafets Haïm (né en 1838) : «  J’ai parlé avec des gens faibles à ce sujet, elles m’ont avoué avoir conscience que la cigarette ne leur fait pas que du bien mais comme ils s’y sont habitués, il leur est difficile de cesser de fumer. Je leur ai dit : ‘Mais qui vous a permis d’être soumis à cette habitude ?’ (…) Si par le tabagisme la personne est affaiblie, elle se le verra sûrement reprocher, puisque cela lui arrive du fait de ses propres décisions et non pas par un motif extérieur à sa volonté. » (16)

Lorsque l’on sait que ces lignes ont été rédigées il y a un siècle et que, depuis, les études ont largement démontrées la nocivité de la cigarette (le tabac tue un fumeur sur deux (17)), l’évidence s’impose. Non ?

Ci-dessous un « Psak alaHa » (décret de loi) parmi d’autres et sa traduction, signés par de grands rabanim (rav Eliachiv, rav Shapira, rav Lifkovitch, rav Karélitz, rav Auerbach).

Psak alaHa   Traduction

Autre Psak alaHa à l’initiation de rabbanim orthodoxes américains (rav Woolf, rav Bulka, rav Berman, rav Landes) interdisant la cigarette du point de vue de la alaHa / loi juive :
« Fumer une cigarette (2 interdits) est une plus grande faute que de manger un sandwich au jambon (1 interdit) » Rav Tendler

http://no-smoking.org/dec99/12-09-99-5.html


Pour finir, un texte essentiel de David Servan-Schreiber :

Arrêter de fumer sans déprimer.

Plus d’un fumeur sur trois souhaite arrêter…

Beaucoup réussissent, mais ce n’est pas facile. Les additifs mélangés à la nicotine sont conçus pour rendre le consommateur extrêmement dépendant, plus encore qu’à la cocaïne. C’est ce qu’ont dû admettre les fabricants de tabac aux Etats-unis lors du procès retentissant qu’ils ont perdu il y a trois ans.
Mais ce n’est pas la seule raison qui explique la difficulté du sevrage. Les psychanalystes ont décrit depuis longtemps le sentiment de « satisfaction orale » que procure la cigarette. Aujourd’hui, on parle plutôt de « besoin d’autoapaisement ». Effectivement, nous avons tous besoin de calmer nos tensions au fil de la journée. Bébé, nous avions droit au sein (si nous avions de la chance) ou à la tétine (si nous en avions moins). Enfant, c’était le chocolat et les bonbons ; adolescent, l’alcool et la cigarette, préconisés par toute une industrie.

Plus nous avons souffert dans notre vie, plus nous ressentons fréquemment ces tensions, cet inconfort qui nous fait rechercher un plaisir physique pour nous rassurer, nous consoler.

Alors, nous mangeons ce dont nous n’avons pas besoin, nous buvons pour que notre cerveau déraille et oublie ce que nous ressentons ; et nous fumons ! Près d’un tiers des fumeurs souffrent de symptômes de dépression (A). Plus ils sont instruits (bac + 2 ou plus), plus cette association est évidente. Comme si la cigarette était leur façon à eux de s’autoprescrire un médicament. Pourtant, même si l’inhalation procure quelques minutes de plaisir immédiat, c’est un très mauvais antidépresseur. Il semble même que la cigarette soit la cause de sérieux troubles anxieux : les fumeurs ont ainsi trois à quatre fois plus de risques de subir des attaques d’anxiété (B). Une anxiété qui diminue une semaine après l’arrêt du tabac.

La leçon est simple : 

ceux qui désirent arrêter de fumer doivent d’abord traiter leur « dépression » et apprendre à s’autoapaiser autrement qu’à l’aide d’une cigarette. Bien sûr, il faut choisir une méthode de sevrage efficace (les meilleures, selon les études, sont la thérapie cognitive-comportementale combinée avec le Zyban, le patch de nicotine, ou, pour certains, l’acupuncture). Mais aussi s’accorder des petites attentions tout au long de la journée dès que l’on ressent le besoin de fumer : respirer deux fois lentement et profondément, manger un fruit, boire un verre d’eau, sortir dehors, arroser une plante, écouter de la musique, téléphoner à un ami. On peut aussi s’offrir quelque chose dont on a envie pour se récompenser. Ou tout simplement se faire plaisir à l’idée que personne ne se dira : « Ah, celui-là, il fume ! C’est qu’il ne doit pas aller bien. »

Un site web suisse permet aux fumeurs en cours de sevrage de se faire accompagner pas à pas et donne des conseils utiles à chaque étape : (en français, anglais, allemand, italien et danois). www.stop-tabac.ch

  • A)  Am. Jal Pub.Hlth, 2000. 90:1122-1127
  • B)  Arch. Gen. Psych, 1999. 56:1141-114.

 

Références :

1 – Devarim 4; 15
2 – Devarim 4 ; 9
3 – Devarim 2 ; 4
4 – Helek yoré déa (קט’ז)
5 – BeraHot 32b
6 – Vayikra (18; 5)
7 – Hilkhot Déot 4
8 – Meguila 7b + ChoulHan arouH Yoré Déa
9 – hilHot deoth (3; 3)
10 – ShoulHan arouH (O.C. 231)
11 – http://or-hamoussar.over-blog.com/pages/or-hamoussar-no-15b-8372062.html
12 – Haïm Lélo Yichoun (p. 83)
13 – Rav Volbe (Péèr TaHat éfèr p.49), Rav Zalman Néhémia Goldberg (idem)
14 –  www.cheela.org/admin.protected/lire.php?id=1260
15 – Texte d’introduction au livre « Péèr taHat éfèr »
+ www.juif.org/blogs/45461,psak-halakha-le-rav-ovadia-yossef-contre-le-tabac.php
16 – Responsa Maassé Rav page 93
17 – Liqouté amarim Chap. 13
18 – http://www.tabac-info-service.fr/Vos-questions-Nos-reponses/Risques-du-tabagisme

 

Publicités
Cet article, publié dans Limoud, Pensée Juive, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s